· 

Alerte Bébés ABVA et RGO ! Pour que nos bébés ne continuent pas à souffrir de leur médicament !

La communication vers les professionnels de santé se met en place via l'UPGCS

Annie Notelet présidente de l’UPGCS (union pour la Prévention et la Gestion des Crises Sanitaires) dont nous faisons maintenant partie depuis le conseil d’administration de l’UPGCS de mercredi 20 février où deux sections bébés ont été créées : upgcs-Abva alerte bébés et l’autre upgcs-bébés RGO, nous a représentés au colloque des lanceurs d’alerte le 21 à Toulouse. Nous avons donc maintenant un statut d’association ! Merci encore à eux de nous accueillir.

 

A cette occasion différents contacts importants ont été pris :

  • le Professeur Romain Gherardi éminent neurologue
  • le pharmacologue Amine Umlil, responsable de pharmacovigilance au Ctiap de Cholet, juriste en droit de la Santé, rejoignent tous deux le comité scientifique de l’UPGCS.
  • 2 infirmières
  • 2 médecins
  • une cancérologue sont à ce jour "partenaires temporaires" et nous attendons des réponses qui ne sauraient tarder.
  • 2 journalistes dont un faisant partie d’un consortium de journalistes d’investigation ont été aussi sensibles à la situation de nos bébés.

Le déplacement à Infocom a été fructueux !

 

Il nous faut finir de constituer un dossier étoffé en déclarations d’effets indésirables, témoignages et documents (ordonnance, photos, vidéos, numéro de flacon, analyses, compte-rendus d’hospitalisation…). A vos claviers les mamans ! Envoyez-nous vos documents !


Par l’UPGCS nous pouvons désormais alerter officiellement les autorités de santé, les politiques, les médecins, les journalistes.


Une association ne vit, communique, n’écrit des courriers que grâce aux adhésions de ses membres. Les administrateurs sont totalement bénévoles. Il y a des frais (déplacements, impression de dossiers et affiches, actions à venir…). Par exemple le déplacement au colloque a coûté 300 euros.

 

Vous êtes les bienvenus parmi l’association.

 

Soutenir l’UPGCS c’est soutenir ABVA et notre démarche commune d’alerte avec les autres branches. Allez sur la page de l’UPGCS et sur leur site pour vous informer. (Le bulletin d’adhésion se trouve en bas de page et il est dans nos fichiers).

 

Elicec pour ABVA

L'UPGCS est à vos côtés parce que c'est un scandale que des bébés fassent des malaises après la prise d'un médicament

Nous avons été contactées par le groupe ABVA Alerte bébés et le groupe RGO, sur des soucis l'un avec la prise de l'Adrigyl l'autre des IPP. Au vu des conséquences graves dans ces deux cas, nous avons retenu en conseil d'administration vos dossiers afin de mettre à votre disposition la structure, les contacts, de notre association.

 

Il a donc été mis en place deux collèges associatifs, UPGCS-Abva-alerte bébés et UPGCS-Bébés RGO. Ceci vous permet donc de garder votre autonomie d'actions dans la ligne de conduite et d'objectifs décrits dans nos statuts (se référer à la page "qui sommes nous ?") 

 

Nous avons profité de la présence de médecins au Colloque Infocom, pour entamer une réflexion sur les cause inhérente à ces malaises. 

 

L'UPGCS s'indigne de l'étiquetage fait lors des consultations médicales en vue de prescriptions ! Un  réel diagnostic doit être basé sur un tableau clinique du patient, sur la recherche d'éléments déclencheurs, environnementaux ou familiaux. 

 

De même, dans les deux cas, nous allons rappeler à l'ANSM leur devoir de précaution envers de si jeunes patients !

 

Un long travail s'amorce, pour lequel nous aurons besoin de moyens pour agir, et nos seules ressources sont vos cotisations. L'équipe est totalement bénévole mais papier, impressions, timbres et déplacements ont un coût. Merci d'en être conscients 

Télécharger
Bulletin d'adhésion au collège upgcs-abva-alerte bébés
nouveau bulletin adhésion.pdf
Document Adobe Acrobat 48.6 KB
Télécharger
Bulletin d'adhésion au collège upgcs-Bébés-RGO
nouveau bulletin adhésion.pdf
Document Adobe Acrobat 48.2 KB