· 

L'UGPCS et le rapport Kierzek et Leo

Le rapport Kierzek et Leo sur l'amélioration de l’information des usagers et des professionnels de santé à l’usage du médicament, classe dès ses premières lignes, l’affaire Lévothyrox dans le cadre d’une crise sanitaire au même titre que le médiator, la Depakine, la pilule de 3eme génération, le Docetaxel etc …

 

Ce point sera à exploiter afin que les malades thyroïdiens obtiennent la reconnaissance de leur statut de victimes ! 

Car ce lien de causalité n’est pas nié dans ce rapport mais laissé en attente sous prétexte des actions civiles et pénales en cours. 

 

Il semble qu'il y ait là une exploitation du secret de l’instruction très arrangeante pour la DGS et l’ANSM. 

 

Je me permets un petit rappel : seuls les magistrats, avocats, policiers, gendarmes, greffiers, participant à l’enquête y sont tenus. 

Ni les plaignants, ni les mis en cause ne le sont. 

Ce rapport demandé par la DGS sur l’aspect communication, met bien en avant les manquements graves de celle ci et de l'ANSM dans sa mission d'information et de suivi tant auprès des associations que des patients et que des professionnels de santé. 

Ce n’est pas le rapport qui réduit ce scandale à un manque de communication mais la volonté du Ministère et de l'ANSM qui refusent de voir les malades comme des victimes en danger ! 

Or, 18 mois après l’arrivée de la NF et en l’ayant pris pour la plupart d’entre nous entre 4 à 6 mois, nous déplorons de plus en plus de problèmes hépatiques, cardiaques, rénaux ou moteurs graves ! Certains de nos malades sont proches de l’invalidité totale. 

Peut-on en ce cas se cacher derrière l’attente des décisions civiles ou pénales pour mettre en place des expertises cliniques individuelles des patients ? Quand fait on intervenir une étude épidémiologique à partir des bases de données CPAM ? 
Ceci sera la première action de notre association Union gestion de crises sanitaires avec l’appui d'épidémiologistes ayant travaillé sur les autres scandales sanitaires.

 

 

Trop c'est trop  !

 

Le Distilbène, pour prévenir des fausses couches et des séquelles chez les enfants de mères traitées...

Le Médiator, contre le diabète et 500 décès au moins...

Le talc Morhange, surdosage de l'Hexachlorophène qui a causé la mort de 36 nourrissons et de 168 intoxications...

Le Chlordécone, un insecticide pour lutter contre un parasite de la banane et augmentation des cancers de la prostate...

L'hormone de croissance ,pour favoriser la croissance chez les patients et 120 décès d'une maladie incurable..

L'Isoméride, pour lutter contre l'obésité, est la cause de complications pulmonaires gravissimes...

Le sang contaminé, entrainant la contamination d'hémophiles par le VIH...

PIP, Les prothèses mammaires qui se rompent et 18 000 femmes ont dû se faire retirer leurs prothèses...

Le Biotrial, un essai thérapeutique mené à Rennes, un homme décède après plusieurs jours de coma...

Le Vioxx, un anti-inflammatoire prescrit pour les douleurs liées aux maladies articulaires, ayant provoqué 160 000 crises cardiaques et attaques cérébrales et 40 000 décès, rien qu'aux États-Unis...

Diane 35, développé pour combattre l'acné, il a été prescrit comme pilule contraceptive, responsable de 400 décès (retiré puis remis sur le marché comme traitement anti-acnéique)...

La Dépakine prescrit aux femmes enceintes souffrant d'épilepsie fait courir des risques importants de malformations fœtales, malformations physiques, troubles du spectre de l'autisme, anomalies neurologiques..

Lévothyrox nouvelle formule pour traiter les fonctions thyroïdienne des malades de la thyroïde, des effets secondaires importants et insupportables (des plaintes sont en cours). Pour quand cesseront les scandales sanitaires ? (Sans doute quand le malade ne sera plus une source de profit).

 

Actuellement, les dons de plasma sont touchés , avec les 300 machines de la société Haemonetics retirées par précaution dans l'attente d'expertises . Des particules noires visibles à l'oeil nu auraient été observées dans des poches de plasma, notamment lors d'un don à Tarbes ce 26 août.

Dans ce dernier cas, on ne peut que féliciter l'ANSM d'avoir mis en place un retrait des machines et de procéder aux expertises. Nous souhaitons que les associations de patients soient informées des résultats avec des documents écrits et non de simples déclarations.

 

Dans l'affaire Lévothyrox, cet organisme s'est trop souvent retranché derrière les procédures pénales en cours et maintenant derrière le secret des affaires !

 

Sauf à afficher ouvertement la primauté des lobbies sur l'Humain, on ne peut accepter de mettre en danger la vie de patients en se protégeant derrière de tels arguments !

 

Peut-on chercher la rentabilité dans le secteur de la Santé ?

 

Il est nécessaire de rétablir les valeurs de notre société. Si le pays connaît une crise financière et s'il faut faire des coupes dans les budgets de fonctionnement, ce n'est pas dans celui de la santé.

 

Scandales sanitaires, déserts médicaux, insuffisance de lits, de postes, de moyen dans nos hôpitaux, Agents, cadres hospitaliers épuisés, obligés de manifester médiatiquement ou par des grèves longues pour espérer être entendus de la DGS, Déremboursements successifs de médicaments indispensables et classés hâtivement en zone de confort, manque d'informations de communication entre les organismes de santé et le corps médical, absence de l'Ordre des médecins et des pharmaciens auprès des patients lors des crises, mises en examen, et sanctions par ces mêmes Ordres des praticiens de Santé trop investis dans le soutien des malades,

 

Notre système de santé est à la dérive ! Il faut Agir !

 

Notre combat en cours dans cette crise sanitaire du Levothyrox, nous a motivé à apporter notre pierre à la sensibilisation des patients sur la traçabilité des produits de santé, sur les conditions de délivrance des AMM, sur les décisions prises par les organismes de santé, sur l'information, la communication soignants-patients.

L'association de faits Union des Papillons a été initialement formée de collectifs de patients sur Facebook, pour épauler les associations de malades thyroïdiens en place AFMT et VST, dans leurs actions pour remédier à cette crise.

Elle perdurera sur ce réseau social tant que cette crise ne verra pas son terme.

 

Conscients qu'il faut œuvrer en partenariat avec les associations en place, mais aussi avec les soignants, médecins, spécialistes, pharmaciens, hospitaliers et infirmiers libéraux, nous avons décidés de créer l'Union pour la Prévention et la Gestion de Crises Sanitaires.

 

 

Ecouter les doléances, les relayer, les dénoncer, chercher avec tous les acteurs du système aujourd'hui trop isolés dans leurs secteurs d'activité des mesures pour éviter ou minimiser les crises sanitaires seront nos lignes majeurs d'action. 

Annie Notelet


Vous pouvez télécharger le rapport au format PDF ou Epub sur le site de la DOCUMENTATION FRANCAISE.
Cliquez sur le bouton ci-dessous