· 

Si la Justice n'a pas entendu les victimes du levothyrox, des médias leur donnent la parole

Les Plaignants du Levothyrox souhaitent retrouver leur dignité bafouée Par Merck

Face à l'inertie de la Justice Civile dans le scandale du Levothyrox, VST ( Vivre sans thyroïde) et L'UPGCS (Union Prévention Gestion des Crises Sanitaires) annonçaient un travail en partenariat, recherches réflexions communes, pour se porter Partie Civile au Pénal. Faire front commun devant les laboratoires Merck et l'ANSM nous semblent une stratégie évidente et nécessaire. 

 

A la suite de cette annonce, Huffington Post nous a ouvert une chronique pour décortiquer cette crise sanitaire majeure en France sous forme de "feuilleton". 

 

Cette semaine, vous y trouverez l'analyse de Maître Christophe Leguevaques, puis ce sera au tour de Beate Bartes pour VST et pour conclure Annie Notelet pour l'UPGCS. 

 

Nous tenons à les remercier pour ce lieu d'expression libre et indépendant qui reflétera notre analyse complète du scandale du Levothyrox.