· 

Face aux multiples crises sanitaires, œuvrer pour la Santé tel est l'engagement de l'UPGCS

La création de notre  association fait suite à la lourde crise sanitaire du Levothyrox qui nous est apparue très vite comme caractéristique d'une dérive installée de notre système de santé et nous avons cherché comment agir pour y remédier. 

 

Dans un premier temps, il fallait redéfinir le mot Santé, et c'est le Professeur Romain Gherardi qui nous en a donné la définition la plus adaptée : 

 

" La santé comprend tout ce qui définit l'Environnement d'un patient à savoir :

  1. son lieu de vie, rural ou urbain, son espace personnel d'habitation, 
  2. l'air ambiant qu'il respire par rapport à son lieu de vie
  3. le sol sur lequel il se déplace par rapport à ce lieu de vie
  4. son activité professionnelle et le lieu d'exercice de celui-ci, pollution, stress, fatigue 
  5. ses moyens de locomotion qui déterminent pollution, énergie dépensée, stress
  6. son alimentation, orientée ou non vers l'exclusion des perturbateurs endocriniens 
  7. les produits d'hygiène corporelle, de soins et d'entretiens ménagers orientée ou non vers l'exclusion des perturbateurs endocriniens 
  8. les médicaments, leur contrôle, leur suivi. "

Autrement dit, chaque individu ne serait ni plus ni moins qu'une marmite où se mélangent tous ces différents facteurs environnementaux avec tout ce qui est inné en nous notre patrimoine génétique et nos atouts ou faiblesses physiologiques personnelles liées souvent à notre vie prénatale in utéro 

Cette définition nous amène au choix de nos experts : 

  1. Romain Gherardi connu pour la remise en cause non pas des vaccins mais d'un lourd perturbateur "l'aluminium" utilisé comme excipient de ceux-ci.
  2. Didier Cosserat pour sa connaissance des maladies thyroïdiennes et les effets néfastes des perturbateurs endocriniens. Il prépare un colloque sur ce sujet à Narbonne les 13 et 14 juin auquel nous participerons. 
  3. Amine Umlil pharmacologue attaché au centre de pharmacovigilance qui analyse les effets secondaires des médicaments aux plus près des patients. 
  4. Jérôme Chevalier qui étudie les effets des génériques par rapport aux princeps des médicaments. 

Dans le scandale Levothyrox, nous restons persuadés que l'analyse chimique du médicament ne peut suffire puisqu'elle convient à certains patients. Il faut étudier les effets secondaires sur des groupes de patients afin de démontrer les actions délétères sur leur organisme en étudiant l'ensemble des facteurs énoncés ci-dessus. 

Il est maintenant établi que la Nouvelle formule était non substituable à l'Ancienne formule du princeps Levothyrox, il faut étudier comment et pourquoi elle a dysfonctionné. 

 

Notre parcours, nos partenariats nous ont apporté le vécu d'autres patients qui ont subi cruellement d'autres scandales environnementaux comme : 

  1. celui des bébés nés sans bras dont un fonctionnaire en retraite du Ministère de l'Agriculture aurait démontré le lien avec des épandages de pesticides sur des champs voisins. 
  2. celui des bébés sous vitamine D avec présence de BHT reconnu comme perturbateur endocrinien et qui enchaînent malaises critiques et mal-être permanent occasionnant pleurs, insomnies, eczémas, balancements de type autistiques, retards de croissance ou de développements intellectuels. 
  3. les bébés étiquetés RGO sans diagnostic précis des causes initiales de ses reflux gastro-oesophagiens ! Remède prescrit depuis des années par médecins et pédiatres des IPP ( inhibiteurs de la Pompe à Protons) pendant des périodes allant jusqu'à 36 mois alors que chez l'adulte la prescription maximale est de 8 jours. 
  4. Le scandale des soins en oncologie avec le 5-FU et du Capécitabine qui chez les patients présentant un déficit en DPD (dihydropyrimidine déshydrogénase) entraînent des risques létaux. 

Etc etc ... Soigner tue en France plus que les accidents de la route c'est inadmissible ! 

C'est pourquoi désormais vous trouverez dans cette rubrique "informations" des articles portant sur les différents pôles environnementaux qui composent notre capital Santé et que nous ouvrirons nos pages à des défenseurs de l'écologie, de la consommation raisonnée et bio, de l'environnement qui viendront rejoindre et comparer leur combat à celui que nous menons. 

 

 Donc si vous êtes acteurs, témoins de ce qui est pour l'espèce Humaine sa seule chance de survie dans un monde que nous avons amené au point fatal d'auto-destruction, (avec la participation des lobbies industriels !) n'hésitez pas à proposer un article à publier sur notre site !