· 

Une semaine chargée d'événements pour les victimes du Levothyrox Nouvelle formule

 Si cette semaine est riche de manifestations dans le cadre du contexte social, elle est aussi chargée de rendez-vous majeurs  pour les victimes du Levothyrox NF :

 

  • Mardi 7, Cour d’appel de Lyon 13h30 des milliers de plaignants représentés par Maître Christophe Leguevaques contre le laboratoire Merck :

une bioéquivalence tronquée, l’absence d’informations, le non-respect des droits des patients, un test in vivo sur 3 millions de patients,  la Justice doit nous entendre !

 

Notre association UPGCS sera représentée à Lyon par la vice-présidente Aline Bonanno  tandis que la présidente,  Annie Notelet  sera sur Paris à la disposition des médias qui souhaiterait débattre de cette action en justice, même si nous comprenons que des sujets d'actualité majeurs les retiennent ailleurs, oublier la souffrance des victimes serait un déni de plus pour eux. 

 

  • Mercredi 8, 7eme comité de suivi :

Les associations y seront pour refuser en l’état la fin de mise à disposition de l’Euthyrox, exiger le remboursement du TCaps, et de notre côté obtenir un protocole de prise en charge des dysthyroïdies majeures telles que celles subies depuis 2017 hors le simple facteur TSH.

 

Nous ne pouvons que nous interroger sur l’attitude de Sociétés Savantes qui se sont retranchées derrière ces TSH inchangées pour conclure à une inconnue scientifique après avoir évoqué un effet nocebo. Notre association a procédé avec un groupe d’études à l’observation clinique des effets secondaires sur les patients puisque depuis un an les autorités de tutelle refusent d’entendre cette demande. 

 

Malgré le scandale Levothyrox, la prise en charge des malades repose toujours uniquement sur l’observation de la TSH et du ressenti patient (recommandations imposées par la HAS et la Sécurité Sociale, sous des normes dont l’intérêt économique à court terme est contestable).

 

En cherchant des indicateurs d’évaluation du système thyroïdien, comme les T3L et le rapport T3/RT3, on comprend l’étendue du déséquilibre subi par les malades après passage sous la NF et leurs souffrances qui n’étaient pas relatives à un effet nocebo.

 

Il est impératif de mettre en place cette observation clinique et biologique complète conjointe entre sociétés savantes et associations pour sortir de cette crise !

 

Il est inconcevable de plonger près de 120 000 utilisateurs d'Euthyrox dans un switch imposé sans réponses sur 33 mois de souffrances endurées. 

 

  • Samedi 11, 14 heures (horaire modifié en raison des événements sociaux) conférence UPGCS à Paris. Avec le Docteur Didier Cosserat, Hocine Sekkiou représentant d’un groupe d’études composés de médecins, de cardiologues, de psychiatres, de nutritionnistes, nous mettrons en évidence qu’en observant le fonctionnement de la thyroïde, on voit comment la Nouvelle Formule Levothyrox a atteint un maximum de cibles chez les malades, comment les effets se sont installés jusqu’à en devenir un handicap majeur pour la vie quotidienne et cela sans qu’aucune prise en charge adaptée  ne soit mise en oeuvre par les autorités, malgré le nombre de malades touchés.

 

Comprendre les maladies thyroïdiennes pour sortir d’une inconnue scientifique ! C'est la démarche entreprise depuis 18 mois par l'UPGCS. 

 

Une rentrée 2020 bien préparée et espérons- le, qui nous répondra à nos attentes !

 

Christophe Lèguevaques, Avocat

· 3 janvier · 

 

#levothyrox presque prêt pour mardi 7 janvier à 13:30 à la cour d’appel de Lyon - encore qq nuits blanches

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 13
  • #1

    Catherine Dartinet (lundi, 06 janvier 2020 18:20)

    Bon courage à nos voyageuses et voyageurs pour cette semaine que sera d'autant éprouvante que les mouvements sociaux actuels, même s'ils sont tout à fait justifié et que je les soutiens, voire même, j'y participe... ne facilitent pas la tâche.
    Moi-même je ne sais pas trop comment je vais arriver à la conférence, mais j'y serai ! C'est promis !

  • #2

    Chantal Edelin (lundi, 06 janvier 2020 18:33)

    Merci pour ce que vous faites, et pour ceux qui se déplacent, impossible pour moi.

  • #3

    Gérard Jéhel (lundi, 06 janvier 2020 21:45)

    Un combat sans merci , merci à ces DAMES qui nous représentent avec une foi inébranlable dans l'un des plus grands scandales pharmaceutique, merci aussi à tous ces scientifiques (médecins, chercheurs etc.) qui mettent tout en oeuvre pour prouver la nocivité de cette nouvelle formule de Levothyrox.

  • #4

    Bodet (lundi, 06 janvier 2020 23:28)

    On ne vous remerciera jamais assez pour vous tous qui êtes sur tous les fronts afin de combattre Et de faire reconnaître ce scandale sanitaire ! Merci infiniment à toute l’équipe UPGCS ! Merci également à tous ces chercheurs qui nous soutiennent et mettent tout en œuvre pour faire reconnaître la vérité sur cette crise du Levothyrox NF ...

  • #5

    Carmen Jeambrun (lundi, 06 janvier 2020 23:29)

    Merci Maître Lèguevaques et son équipe , merci aux associations, aux médecins, aux journalistes et à tous ceux qui nous croient...eux... �... J'espère que la justice ne restera pas "sourde" et sera impartiale �����...

  • #6

    Istace Lucette (mardi, 07 janvier 2020 08:19)

    Courage pour le mardi 7.j’espère que vous gagnerai. Ce scandale sanitaire ne peut rester impuni.

  • #7

    tessrom63@orange.fr (mardi, 07 janvier 2020 10:15)

    Merci à tous - courage pour ce mardi -

  • #8

    Monique Lépée (mardi, 07 janvier 2020 10:21)

    Merci pour tous vos combats. Merci à la présidente Annie Notelet et à toute l'équipe qui se battent pour défendre nos droits sanitaires.

  • #9

    di guilio Josiane (mardi, 07 janvier 2020 10:42)

    Je croise les doigts pour vous tous qui vous vous battez pour ce fléau qui dure depuis Juillet 2017 ( pour mon cas ) avec tous les inconvénients qui s'en sont suivis dus à cette prise de lévothyrox NF en mai 2017, et qui continue encore aujourd'hui à me pourrir la vie , médicalement parlé, et tous les frais que çà coutent pour moi, retraitée, et pour la sécu et la mutuelle. Je reste à votre disposition, si le cas se présente. Amicalement. Merci pour votre combat...

  • #10

    Sanchez chantal (mardi, 07 janvier 2020 11:43)

    Ah oui? Remboursement tcap’s? Pas au point pour beaucoup et 10 fois plus Cher que l’ancienne formule, qui est la moins cher de toutes et qui convient à des millions de personnes !
    Et cela sur les fonds de la sécu pour entretenir des nouveaux labos qui nous ont pris en otages comme cobayes???
    Non. Une seule chose: puisque Mme Buzin dit avoir donné la possibilité de choix, qu’elle nous laisse notre produit qui nous convient parfaitement, libres ceux qui veulent choisir l’aventure médicale, nous choisissons l’équilibre du traitement qui nous était vendu depuis plus de trente ans pour beaucoup!!

  • #11

    josy chomienne (mardi, 07 janvier 2020 13:24)

    Bon courage les filles, je pense à vous, désolée de ne pouvoir être présente, vous en connaissez la raison

  • #12

    meneu (mardi, 07 janvier 2020)

    Il est aussi possible de se fournir en Espagne : facile et bon marché !

  • #13

    Nelly le moal (vendredi, 10 janvier 2020 16:25)

    Merci pour votre énorme dévouement je suis toujours en grande difficulté mais de tout cœur avec vous