· 

Une vie de Covid sans fin, témoignage d'une victime de Covid au long cours

Bravo à Annabelle !

Son témoignage sur sa vie de malade victime d'un Covid au long cours est loin d'être uniquement le récit de ses souffrances quotidiennes de malade au long cours comme en supportent des centaines de milliers de jeunes actifs partout dans ce monde qui a refusé cette réalité ...

 

L'infection au Covid n'est pas la maladie uniquement des personnes vulnérables comme on nous le serine dans les flashes d'information. c'est un virus qui va toucher et atteindre les jeunes, parfois de manière insidieuse, asymptomatique pour déboucher ensuite sur des complications au long cours chez des personnes jeunes, actives et pour certaines qui étaient sportives.

 

L'infection au Covid ce ne sont pas uniquement le nombre de lits de réanimation occupés ou les décès comptabilisés dans des statistiques. Ce sont  aussi des drames humains, de malades incapables de gérer leur vie quotidienne, familiale, sociale et encore plus professionnelle.

 

Elle relate les souffrances mais aussi cette désespérance qui envahit les malades, sans réponse médicale. Beaucoup découvrent ce déni des pseudos "sachants" qui face à une pathologie nouvelle, préfèrent l'étiqueter de psychosomatique plutôt que d'écouter le patient et d'explorer toutes les hypothèses médicales. Le doute ne prévaut plus dans l'observation scientifique qui rationnellement, aime tout ranger dans des catégories bien définies ! 

 

C'est un fait que face à une médecine prescriptive plutôt que de diagnostic, si vous  ne rentrez pas dans les cases permettant la délivrance d'un médicament sous recommandations d'un labo,  malade indigne vous relevez de l'asile ! Et vous êtes à point pour subir mépris et remarques désobligeantes ...

 

Annabelle nous livre ces moments de honte et de colère

mélangées face à ces médecins indignes !

 

Commence alors l'errance médicale pour trouver ce praticien qui acceptera d'entendre et de tenter d’apporter des réponses thérapeutiques.

 

Mais outre ce parcours d'autant plus épuisant qu'il est marqué de migraines, de douleurs physiques, de malaises multiples qui nous émeuvent à la lecture de son récit, il nous livre aussi  l'analyse d'une jeune femme informée sur  la gestion anarchique de cette crise épidémique, le poids des lobbies dans les décisions prises par nos autorités, les enjeux de décisions qui ont oublié que l' humain prévaut en matière de santé.

 

Un livre fort, renseigné, émouvant qui donne du Covid un aspect différent pour nous tous qui sommes lassés des communications censurées, encadrées  des chaînes d'information.

 

Merci à toi Annabelle pour ce récit et pour notre rencontre ... 

N'hésitez pas à vous procurer le livre J+170, une vie de Covid sans fin, pour enfin comprendre ce qu'est ce virus !  

 

La générosité de cette jeune femme va jusqu'à s'engager à reverser les bénéfices éventuels liés aux ventes de ce livre, aux associations engagées auprès des malades Covid. 

 

 

https://www.amazon.fr/gp/product/B08KTP8MFQ/ref=ppx_yo_dt_b_asin_title_o01_s00?ie=UTF8&psc=1

Une malade victime d'un Covid au long cours qui s'engage pour les usagers du système de santé

Naturellement, la rencontre entre cette jeune auteure et l'UPGCS ne pouvait se limiter à nos échanges autour de son récit. 

Ce sont installés de longs échanges téléphoniques et nous avons la joie de la compter non seulement comme adhérente de l'association mais aussi comme membre actif puisqu'elle nous a promis de nous consacrer un peu de temps pour rédiger quelques articles. 

 

Bienvenue à toi parmi nous Annabelle ! 

Pour pouvoir vous répondre, par souci de transparence également, puisque les trolls n'apportent jamais rien dans un débat, nous ne validons que les commentaires assortis d'une adresse mail valide. Merci !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    becquetcapucine@gmail.com (jeudi, 12 novembre 2020 12:28)

    Bonjour ,

    Tout d abord je souhaite vous remercier de m avoir accepté dans ce nouveau groupe .
    Aujourd’hui je vous parle depuis mon lit d hôpital au chu de Rouen admise en service pneumologie depuis 2 jours .
    Je suis à + 210 jours covid ! Des mois de combat , de souffrance ..
    j ai 39 ans et avant ce fichu virus j étais en pleine santé !
    Aujourd’hui je ne peux plus vivre correctement, tant de symptômes encore invalidants..
    si je suis hospitalisé c est que j ai dû me battre pour en arrive là et parcequ il a fallut prouve que mes douleurs thoraciques ainsi que tous le reste n était pas dans ma tête !
    Ce livre. Je pense aurait pu être le mien aussi tellement tout s y rapproche ..
    c est une idée qui m avait traversé l esprit je l avoue ..
    je suis je pense une privilégiée d être enfin entendu par les médecins mais la question qui me hante c est : vont ils trouver une réponse à mes maux ? Bonne question auquel pleins de covid et de médecins ne peuvent répondre ..
    j ai donc très peur pour mon avenir .
    Capucine covid du 09 mars .